5 tendances autour de la bière

écrit par le 30 mar 2016 à 5:55


Alors que le monde pourrait subir une pénurie de houblon, le salon Planète Bière Paris 2016 (paradis du lifestyle), battait son plein les 20 et 21 mars avec près de 500 bières proposées à la dégustation.

En hausse en 2014 et en 2015, la vente de bière reprend ses esprits après une période creuse, en partie grâce à de nouvelles tendances que nous allons vous dévoiler ici (à consommer avec modération bien entendu !) :

Le retour des Microbrasseries

Le Triangle - Microbrasserie, bar et restaurant à Paris (10 ème arrondissement)

Le Triangle – Microbrasserie, bar et restaurant à Paris (10 ème arrondissement) – Photo : Le Triangle

Une bière à votre nom ? C’est tout à fait possible en brassant vous même votre bière ! Les kits de fabrication de bière démarrent à 40€ environ pour un matériel destiné aux particuliers. Mais il ne faut cependant pas oublier que la fabrication de bière est un art complexe !

Si les bière régionales et artisanales (« craft beers ») sont plus que jamais à la mode, c’est sûrement en écho au dogme « manger local, manger mieux », qui continue de s’inscrire dans les mentalités.

La proximité et la convivialité sont ainsi remises au centre, et le barman devient « bierologue », équivalent du sommelier mais dans le domaine de la bière.

La prochaine fois que votre voisin vous invitera pour l’apéritif, vous pourriez bien être surpris !

Une communication toujours plus créative

Bar Carlsberg en chocolat

Le Bar Carlsberg réalisé en chocolat dans le cadre de sa campagne « If Carlsberg Did… » – Photo : Carlsberg

Vous baigner dans une piscine de bière, vous désaltérer au bar éphémère en chocolat fabriqué par Carlsberg, être payé 12000$ cet été pour un job de rêve consistant à tester toute sorte de bières… Tout cela est maintenant possible grâce aux marques de bières, qui redoublent d’imagination pour communiquer autour de leurs produits.

Heineken va même jusqu’à mettre à l’épreuve l’amitié d’un fan de football en lui offrant une place VIP pour un match de Champions League, à condition qu’il abandonne ses amis avec lesquels il devait voir le match. La marque à l’étoile rouge teste également d’autres innovations en diffusant ses publicités via des écrans placés dans les toilettes des bars et des salles de spectacle, en passant par la régie digitale LittleCorner.

Ces pratiques de communication originales montrent bien la volonté d’insuffler du renouveau et de la créativité dans un secteur de plus en plus encadré par les différentes législations.

L’utilisation de nouveaux arômes

    La Chimay bleue, bien connue des amateurs de bière, dans sa version vieillie sur bois de chêne (édition limitée !)

La Chimay bleue, bien connue des amateurs de bière, dans une version limitée, vieillie sur bois de chêne – Photo : Chimay

En parallèle d’une communication plus créative, les brasseurs proposent également de nouveaux arômes et de nouveaux parfums pour séduire une clientèle de plus en plus exigeante. On connaissait la bière aromatisée à la limonade ou à la téquila, mais la tendance est surtout aux saveurs naturelles (fruits rouges, caramel, agrumes, génépi…), et à l’utilisation de levures sauvages.

Tout comme le vin ou le whisky, la bière gagne également ses lettres de noblesse grâce au vieillissement en fût. En plus de modifier le goût, c’est aussi un retour à la consommation traditionnelle, où l’on se servait directement via le fût.

Les fûts apportent des arômes différents selon les bois avec lesquels ils sont construits, mais aussi selon le liquide qui était contenu précédemment dans le fût (vin, whisky….).

Les accords mets-bières

Le pub gastronomique "La Fine Mousse", qui propose une cuisine axée autour des accords mets-bière !

Le pub gastronomique « La Fine Mousse », qui propose une cuisine axée autour des accords mets-bières ! – Photo : Barsparis.com

Alors que l’accompagnement phare de la gastronomie était le vin, la bière s’invite désormais à table, même dans les établissements les plus prestigieux. En effet, Les gastronomes redoublent d’appétit pour la bière pour compléter leurs plats.

Plusieurs chefs ont déjà pris le tournant et proposent des accords mets-bières, comme Florent Layden (finaliste Top Chef 2013) dans son restaurant « l’Auberge du Vert Mont », Philipe Etchebest qui a lui collaboré avec Kronenbourg (1664), ou encore le chef japonais Katsuaki Okiyama en partenariat avec Affligem.

Il existe même des lieux dédiés aux accords mets-bières, comme le pub gastronomique parisien « La Fine Mousse », qui se présente comme un « restaurant biéronomique ».

Des innovations au niveau du packaging

Beck's Scratch Bottle - La bouteille de bière à personnaliser

Beck’s Scratchbottle – La bouteille de bière à personnaliser – Photo : Ricardo Wolf

La bouteille en verre unicolore, bientôt au placard ?

On connaissait le Shazam de la bière, mais cela risque d’être de plus en plus difficile de reconnaitre les marques de bières à leurs packagings… À l’ère de l’ultra-personnalisation, Beck’s a crée une bouteille personnalisable, il suffit de gratter son étiquette ! Une idée originale pour engager le consommateur et l’inciter à partager son design sur les réseaux sociaux.

Dans une démarche plus militante, la marque San Juan a utilisé son packaging et remplacé son logo (un jaguar péruvien, l’Otorongo) par des animaux beaucoup moins impressionnants : cochons, vaches, poules…

Le but ? Collecter des fonds pour combattre les menaces qui pèsent sur cette espèce (on estime à seulement 6000 individus le nombre d’Otorongo restants).

Un renouveau durable pour la bière ?

On croyait sa consommation en déclin, mais la boisson qui pétille a encore de beaux jours devant elle !

Ces tendances reflètent la mutation profonde qui s’opère sur le marché de la bière, tant au niveau des modes de consommation que des produits eux-mêmes.

Il est certain que dans quelques années à peine, de nouvelles évolutions majeures vont encore se créer autour de la boisson préférée d’Homer Simpson (et désormais de James Bond !).

Gloire à Ninkasi !

Partages